03 mai 2009

composition, classe de Seconde 3, la période révolutionnaire

Evaluation, classe de Seconde 3, composition, la période révolutionnaire. Eléments de correction

 

Sujet 1.

Napoléon Bonaparte a-t-il enterré ou poursuivi la Révolution française ?

 

Ce sujet était l’un des grands classiques concernant la période révolutionnaire. Centré sur la personne et le règne de Napoléon premier, il permettait de voir la manière avec laquelle étaient perpétués ou au contraire remis en cause les héritages des années de profond renouveau politique que furent les années 1789-1799. La problématique pouvait ici s’articuler autour de l’idée que Napoléon avait tout à la fois était un fossoyeur et un continuateur de la révolution.

 

1. Bonaparte continuateur de la Révolution

1.1. Bonaparte meneur d’un coup d’Etat pour faire cesser l’instabilité politique du Directoire et permettre une stabilisation politique dans la France de l’après 1789

1.2. La création du « Code Civil » : faire entrer les principes de liberté et d’égalité dans le quotidien des Français

1.3. La reconnaissance de la liberté religieuse mais la prééminence de la religion catholique : la volonté de concilier chez Bonaparte héritage de 1789 et tradition révolutionnaire

1.4. « Les masses de granite » : faire entrer la France dans la modernité d’après la rupture révolutionnaire (institution des préfets, réformes des lycées et de l’université, création du Franc germinal et de la banque de France…)

 

2. De Bonaparte à Napoléon : une dérive monarchique

2.1. Le Consulat : un régime fortement dominé par le pouvoir exécutif et qui est en rupture avec l’affirmation de pouvoirs législatifs dominants sous les régimes précédents

2.2. La fondation de l’empire : la restauration d’un pouvoir de nature monarchique

2.3. Un pouvoir policier et aux attitudes en contradiction avec le principe de liberté d’expression

2.4. La création de nouvelles catégories sociales distinguées des autres : la naissance d’une noblesse d’empire

 

 

 

Sujet 2.

La révolution française et l’empire : une révolution des droits, de l’organisation des pouvoirs, du fonctionnement de l’Etat

 

Ce sujet demandait ici à faire un bilan des profonds renouveaux qu’avait connu le pays durant la période révolutionnaire, tant en ce qui concerne son organisation politique que pour ce qui relevait de son organisation sociale. La problématique pouvait s’articuler autour de l’idée de rupture complète avec les idées de monarchie absolue, d’inégalité sociale et de maintien des particularismes locaux propres à l’Ancien Régime. En outre, ce sujet était très proche de la troisième partie du cours sur la période révolutionnaire.

 

1. Une révolution des Droits

1.1. La rupture de 1789 : fin des privilèges et affirmation des principes d’égalité juridique des citoyens et de liberté des individus

1.2. Le moment 1793 et la reconnaissance théorique de certains droits sociaux

1.3. La synthèse bonapartiste avec la création du Code civil

 

2. Quelle organisation des pouvoirs en France après 1789 : la difficile recherche d’un régime aux pouvoirs séparés

2.1. La monarchie constitutionnelle de 1791 : un premier régime constitutionnel français censitaire et qui n’évite pas les blocages entre pouvoirs exécutif et législatif

2.2. Le Directoire : un régime censitaire largement dominé par le pouvoir législatif

2.3. Le Consulat : un législatif muselé par la toute puissance d’un exécutif dominé par le Premier Consul

 

3. Un Etat réorganisé

3.1. La volonté d’uniformisation administrative dès les débuts de la période révolutionnaire : création des départements, harmonisation fiscale, judiciaire…

3.2. Les renouveaux de l’époque du Directoire en matière scolaire, d’harmonisation des poids et mesures…

3.3. Les « masses de granite » de l’époque bonapartiste.

 

Posté par roou_hg à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur composition, classe de Seconde 3, la période révolutionnaire

Nouveau commentaire