16 décembre 2008

Correction évaluation T2L mondialisation, développement

Sujet 1 : composition

 

Le rôle des grands centres d’impulsion dans l’espace mondialisé

 

La problématique de ce sujet pouvait s’articuler autour de l’idée que quelques grands centres d’impulsion, du fait d’outils multiples à leur disposition, étaient capables d’organiser l’espace mondial, le plus souvent à leur profit…

 

1. Des centres qui ont la capacité de structurer l’espace mondial

1.1. Des métropoles et des mégalopoles qui constituent les grands centres d’impulsion planétaires

1.2. La concentration des grandes places financières, des sièges sociaux de grandes FTN planétaires et des capacités d’innovation

1.3. Les foyers de domination géopolitiques (grandes capitales politiques influentes, sièges des grands organismes internationaux)

 

2. Des flux organisés par les grands centres d’impulsion

2.1. Des flux de marchandises et de services concentrés entre quelques grands pôles planétaires

2.2. Des flux financiers, éventuellement spéculatifs, qui restent très majoritairement concentrés entre quelques grands centres d’impulsion

2.3. L’effet en retour : des flux migratoires majoritairement orientés Sud à Nord et aujourd’hui à l’heure du brain drain.

 

3. Une influence différenciée à toutes les échelles

3.1. A l’échelle des territoires proches : des métropoles qui attirent les personnels les plus qualifiés et qui commandent des délocalisations.

3.2. La mise en réseau du monde : des centres d’impulsion qui organisent le développement de territoires ateliers d’abord en Asie de l’Est, puis en Amérique latine, et sur les rives Sud et Est de la Méditerranée.

3.3. Des centres d’impulsion qui sont à l’origine de la mise à l’écart de certaines parties du monde du fait de l’absence d’investissement dans ces zones (Afrique intertropicale, Asie centrale, intérieur amazonien)

 

Sujet 2 : étude d’ensemble documentaire

 

Un Sud ? Des Sud ?

 

 

Première partie : analysez l’ensemble documentaire en répondant aux questions suivantes

 

  1. Quels grands ensembles de      l’espace chinois le document 1 permet-il de dégager ?

A l’aide de ce document il était possible de dégager 3 grands ensembles, un Chine littorale relativement riche, une bande de richesse moyenne jouxtant la partie littorale de la Chine, une Chine de l’Ouest enfin, bien moins développée.

 

  1. Quels grands contrastes et      quels éléments d’explication les documents 2 et 4 suggèrent-ils concernant      l’Afrique ?

Des niveaux de développement moyens peuvent être notés au Nord et au Sud de l’Afrique, en revanche la partie centrale est caractérisée par des niveaux de développement faibles (IDH < 0,512). Cette Afrique intertropicale voit se développer malnutrition et sous-nutrition.

La multiplication des conflits, qu’ils soient civils ou entre Etats, entrainant une multiplication des flux de réfugiés, sont une conséquence de cette faiblesse de développement, en même temps qu’une cause.

 

  1. En quoi le document 4      permet-il de caractériser le Sud ?

Le document 4 est une carte de l’IDH dans le monde (il fallait ici définir ce qu’est cet indicateur). Le Sud se distingue ici du Nord par ses niveaux d’IDH plus faibles (à chiffrer à partir du doc., et à localiser). Toutefois il est à noter certains Etats dont le classement entre Nord et Sud est parfois à discuter : c’est par exemple le cas pour l’Argentine dont l’IDH est comparable à ceux des pays du Nord, mais aussi du Brésil, dont l’IDH est comparable à celui de la Russie.

 

  1. A l’aide des documents 3 et      4 distinguez différentes catégories de pays du Sud.

A l’aide de ces deux documents des Sud très divers apparaissent, certains pays disposent d’un IDH relativement élevé, d’une richesse par habitant moyenne, d’une natalité modérée et d’une ouverture sur l’espace mondialisé réelle (via Internet ici), c’est le cas par exemple du Mexique, de l’Afrique du Sud ou encore du Brésil. Dans ces Etats le secteur primaire a une place relativement mesurée dans la vie économique, ce qui témoigne d’activités de production diversifiées. A l’inverse, d’autres Etats comme le Bangladesh ou le Kenya sont caractérisés par un IDH assez faible, une grande pauvreté, une forte prééminence agricole, un accès internet très faible et une natalité forte témoignant d’une transition démographique très loin d’être achevée (concept à définir). Entre ces deux pôles il est à noter différentes situations intermédiaires, certaines étant particulièrement notables, ainsi celle de la Chine dont le développement littoral ne doit pas faire oublier le faible développement des régions intérieures…

 

  1. Quelle échelle géographique      importante pour comprendre le sujet ne figure pas dans cet ensemble      documentaire ?

Le dossier documentaire permet d’envisager la question du développement des Sud à l’échelle de la planète, à l’échelle d’un continent (ici l’Afrique), mais aussi à l’échelle d’un Etat (la Chine). En revanche il manque l’échelle locale et l’étude d’une grande ville du Sud pour aborder le problème de la diversité des Sud.

 

Deuxième partie : à l’aide des réponses aux questions, des informations contenues dans les documents et de vos connaissances, rédigez une réponse organisée au sujet :

Un Sud ? Des Sud ?

 

La réponse finale concernant ce sujet, devait mettre en évidence la diversité des Sud et, compte-tenu, de la logique du dossier documentaire, des questions demandant de s’interroger sur la différenciation des échelles, il était bienvenu de montrer l’existence d’inégalités de développement des Suds à toutes les échelles.

De ce fait, on pouvait dans un premier temps faire état d’une typologie des Sud à l’échelle planétaire en mettant en évidence l’existence de pays émergents (parfois puissances régionales), à l’inverse de Pays les Moins Avancés, cumulant de très nombreuses difficultés, et enfin de pays en situation intermédiaire. La construction de cette typologie pouvait s’appuyer sur celle vue en classe et sur les doc. 3 et 4 du dossier.

Dans un second temps, des inégalités à plus grande échelle pouvaient être évoquées, en mettant tout particulièrement en évidence de grands contrastes régionaux à l’échelle d’un Etat du Sud (ici la Chine, mais on pouvait aussi prendre l’exemple du Brésil), mais en évoquant aussi les contrastes à très grande échelle (cf. cours).

Posté par roou_hg à 10:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Correction évaluation T2L mondialisation, développement

Nouveau commentaire